Homepage
fr lb de it pt en
Événements passés . Past Events  
24 mars 2018

Journées d’études « Mind the Mammon ! »

Herméneutique biblique et éthique financière

Le Diable d'argent, gravure satirique reprenant un thème de foire, et symbolisant l'effondrement du système de Law, exécutée chez Jacques Chéreau le jeune (1688-1776), Paris, vers 1720.Exégèse – Histoire – Herméneutique : un « work-shop »

Depuis son invention, l’argent a fait l’objet de critiques en tout genre, en particulier religieuses. L’ordre cosmo-théologique qui s’est trouvé déstabilisé par un nouveau principe de distribution des richesses, des pouvoirs, des honneurs avec l’introduction de la monnaie dans le système mercantile, a provoqué en effet une inquiétude quasi-métaphysique. Dorénavant, Dieu et l’argent vont être impliqués dans une hantise mutuelle. Tantôt c’est le Temple qui se présente comme garant et protecteur de la valeur monétaire ; tantôt c’est l’argent qui s’en prend à l’autorité divine. Dieu et Mammon sont, selon la sagesse néotestamentaire, deux maîtres qui s’excluent mutuellement. Mais paradoxalement, dans leurs positions concurrentielles, ils remplissent pourtant des fonctions comparables.

Cette relation ambiguë entre le divin et le monétaire n’a pu que créer des confusions et des hésitations quant à la question de savoir comment mettre en accord les leçons des textes sacrés abrahamiques (Ancien Testament ou « Tanakh », Nouveau Testament, Coran) avec les pratiques financières concrètes. La justification ou l’interdiction bibliques et coraniques touchant le prêt à intérêt, l’épargne ou le gaspillage de l’argent, présupposent une herméneutique financière scripturale dont les principes théologico-philosophiques sont encore à définir. La question de l’autorité du texte sacré face à la réalité économique, de même que son applicabilité à des contextes et des pratiques qui lui sont étrangers, donnent donc à penser.

Ces journées d’étude (et la publication qui s’en suivra) avaient pour objectif de préparer le terrain pour une herméneutique biblique de l’argent ayant pour but de fonder l’éthique financière de l’avenir. Après des explorations exégétiques, quelques exemples ont illuminé la problématique de la traduction des sources sacrées en pratiques historiques et institutionnelles concrètes. Cette traduction était enfin l’enjeu d’une réflexion systématique sur les principes et méthodes propres à tracer les contours d’une éventuelle herméneutique biblique de l’argent.

Ces journées d’étude avaient le caractère d’un « work-shop » afin de favoriser la discussion entre chercheurs et étaient également ouvertes au public.

Jeudi, 22 mars : Partie 1 – 13h30-17h00
Explorations exégétiques

  • Kathi Lentz (Luxembourg)
    Riche et pauvre chez Ben Sira
  • Fränz Biver-Pettinger (Luxembourg)
    Quelques réflexions à propos de la traduction (ou non) de μαμωνᾶς dans les évangiles de Matthieu et de Luc
  • Georg Rubel (Luxembourg)
    „Leichter geht ein Kamel durch ein Nadelöhr hindurch…“ – Die Stellung Jesu zum Reichtum am Beispiel von Mk 10, 25
  • Daniel Laliberté (Luxembourg)
    Quitter tous ses biens pour Le suivre ? Un débat vieux comme la Bible !
  • Anna-Claar Thomasson-Rosingh (Salisbury)
    Debt and interest in Biblical perspectives
  • Jean-Luc Karleskind (Luxembourg)
    Que dit le Coran sur l’argent ?


18h30 – Leçon inaugurale du Pr Dr Chris Doude van Troostwijk

Dieu et l’argent, ou l’art de « vivre hors du temps »
La conférence et la discussion seront suivies par un moment festif et gustatif.

 

Vendredi, 23 mars : Partie 2 – 9h00-12h00
Explorations historiques : Institutionnalisations et pratiques bibliques financières

  • Rémi Gounelle (Strasbourg)
    Dieu peut-il sauver les riches ? Le point de vue de Clément d’Alexandre
  • Ingo Hanke (Luxembourg)
    Befreiung vom Mammon oder Luthers Auseinandersetzung mit dem käuflichen Heil
  • Emmanuel Foucaud-Royer (Luxembourg)
    « Treasures on the Stage » : L’Éthique chrétienne mise au défi dans le Marchand de Venise de Shakespeare
  • Patrick Hubert (Luxembourg)
    Biens temporels – Fins spirituelles : Droit canonique et argent
  • Bodo Bost (Luxembourg)
    Papst Franziskus und das liebe Geld
  • Alain Nacache (Luxembourg)
    Le Talmud et l’urgence d’une éthique financière

Vendredi, 23 mars : Partie 3 – 14h00-17h00
L’herméneutique biblique en vue d’une éthique financière post-monétaire

  • Alberto Fabio Ambrosio (Luxembourg)
    Richesse spirituelle et pauvreté matérielle : principe de base de toute mystique ?
  • Matthias Smalbrugge (Amsterdam)
    Iphigénie et le Christ : l’herméneutique des valeurs
  • Jean Ehret (Luxembourg)
    La valeur de la pauvreté d’après Thomas d’Aquin
  • Frédéric Rogon (Strasbourg)
    Ellul : comment les riches lisent-ils la Bible ?
  • Chris Doude van Troostwijk (Luxembourg)
    Herméneutique biblique et éthique financière chez Paul Ricoeur

Inscription

Inscription demandée – Entrée libre
Déjeuner le 23 mars : 15 € (à payer sur place)
Merci de signaler votre participation au déjeuner lors de l’inscription !
ingo.hanke lsrs.lu

Organisateur

LSRS – Department of Public Responsibility
Programme de recherche « Philosophies, théologies et éthiques de la finance »
Centre Jean XXIII
52, rue Jules Wilhelm
L-2728 Luxembourg

Mind the Mammon ! – Programme complet
 
LUXEMBOURG SCHOOL OF RELIGION & SOCIETY
LSRS – Centre Jean XXIII
52 rue Jules Wilhelm
L-2728 Luxembourg
© Luxembourg School of Religion & Society
certains droits réservés . Some Rights Reserved
+352 43 60 51
office lsrs.lu