fr lb de it pt en
Colloque international : L’animation biblique de toute la pastorale – Enjeux pédagogiques
16 mars 2017

La Bible ne doit pas être un livre qui fait peur

Saviez-vous qu’une expression forgée il y a un peu plus de 20 ans dans une salle du Centre Jean XXIII de Luxembourg se retrouve maintenant dans un texte officiel de l’Église catholique ? Une expression qui, si on en comprenait la signification et qu’on en tirait les conséquences, modifierait grandement la façon de vivre de l’Église partout dans le monde : animation biblique de toute la pastorale. De quoi s’agit-il ? En quoi est-ce si révolutionnaire ?

C’est pour répondre à cette question que la Luxembourg School of Religion & Society organisait du 3 au 5 mars le colloque « La Parole de Dieu est à l’œuvre en vous, les croyants / Bible – Pastorale – Didactique ». Une trentaine de biblistes, théologiens et agents pastoraux d’Europe, d’Afrique, d’Asie, d’Amérique du nord et du sud, ont pris tour à tour la parole et échangé sur leur compréhension de cette expression et sur sa portée pastorale.

Inauguré par l’archevêque de Luxembourg, Mgr Jean-Claude Hollerich, ce colloque constituait en même temps un hommage à notre confrère maintenant professeur émérite, le Pr Dr Thomas Osborne. On avait réservé à ce dernier une prise de parole déterminante : procédant à rebours, il a retracé l’histoire de cette animation biblique de toute la pastorale, depuis son apparition dans l’exhortation de Benoît XVI Verbum Domini en 2010, jusqu’au moment où elle prit forme ici lors d’une réunion d’un comité de travail de la Fédération biblique catholique en 1994. Monsieur Osborne a humblement mentionné que c’est à lui qu’on avait confié de rédiger la synthèse des réflexions de ce groupe. Phrase toute discrète, mais dont on peut déduire que c’est ce groupe, et peut-être lui-même qui a alors forgé l’expression.

Pourquoi tant d’émoi autour de quelques mots ? Plusieurs intervenants du colloque ont montré comment cette idée exprime ce qui devrait exister dans l’Église depuis longtemps : que la Bible soit ce qui donne « âme » à toute activité pastorale : catéchèse, liturgie, engagement social, prière, etc. On constate pourtant que tel n’est pas le cas, ni au Luxembourg, ni dans la plupart des coins du monde – l’Amérique latine constituant une sorte d’exception à cet égard. D’où la question de fond que portait tout le colloque : « Comment enseigner la théologie et comment former les fidèles dans les communautés chrétiennes, afin que la Bible anime tout la vie pastorale ? » En effet, les responsables pastoraux ne peuvent structurer la vie des communautés autour de la Bible qu’à ces deux conditions : d’abord qu’ils aient eux-mêmes été formés, dans les institutions de théologie, d’une manière telle que le rapport aux Écritures traverse tout leur parcours académique ; ensuite qu’ils guident les chrétiens vers une fréquentation régulière de cette Parole, afin qu’elle soit partout présente au sein de la communauté.

Voilà qui a fait l’objet de vives discussions, mettant en évidence la difficulté de faire consensus sur des points aussi fondamentaux : pouvoir affirmer que la formation académique n’est pas la même chose que la formation des fidèles, tout en reconnaissant que les responsables pastoraux ne peuvent former les fidèles qu’en appliquant la pédagogie selon laquelle ils ont eux-mêmes été formés.

Ce rapport original aux Écritures a par ailleurs été illustré de deux façons différentes lors de soirées publiques : d’abord par une présentation de la Lectio divina, lecture priante de la Bible, puis par une paraphrase musicale et visuelle sur le thème biblique de la lumière. Ces deux événements ont mis en évidence comment la Bible ne doit pas être un livre qui fait peur, mais un lieu de rencontre entre nos propres histoires de vie et celles d’humains comme nous qui ont témoigné de leur relation avec Dieu.

À travers avancées et difficultés, ce qui est clair, c’est que « l’animation biblique de toute la pastorale », expression née dans nos murs luxembourgeois, n’a pas fini de faire parler d’elle !

Pr Dr Daniel LALIBERTÉ daniel.laliberte lsrs.lu

Directeur du département « Religion, communication, éducation »

 
LUXEMBOURG SCHOOL OF RELIGION & SOCIETY
LSRS – Centre Jean XXIII
52 rue Jules Wilhelm
L-2728 Luxembourg

Twitter
Facebook
Linkedin
© Luxembourg School of Religion & Society
certains droits réservés . Some Rights Reserved

Dateschutz . Protection des données
Ëmweltschutz . Protection de l'environnement
+352 43 60 51
office lsrs.lu