fr lb de it pt en
 
12 décembre 2019

Une coopération pour impulser le dialogue interreligieux

Un rapport personnel

En août 2019, la Luxembourg School of Religion & Society a signé un accord de coopération avec l’Université de Tübingen. Dans ce cadre, nous avons accueilli Mouez Khalfaoui, professeur de droit islamique, du 4 au 7 novembre 2019 à la LSRS. Le but de sa visite était de faire connaissance, d’entamer le dialogue avec les collègues et de développer une coopération académique durable.

Ainsi le Pr Khalfaoui a donné deux conférences : Tandis que la première posait la question « L’islam et les musulmans en Europe : source de problèmes ou facteur de développement ? », s’adressant à un public de décideurs lors d’un Executive Lunch, la deuxième était destinée au grand public. Au Cercle Cité, le Pr Khalfaoui présentait « Le rôle de la théologie musulmane en Europe » en ajoutant une question supplémentaire : « Un pas en avant, deux pas en arrière ? ». La théologie musulmane se voit confrontée en Europe à toute une série de défis : comment les musulmans peuvent-ils vivre selon leur foi et suivant les principes de nos démocraties ?

Le Pr Khalfaoui a aussi rencontré les collaboratrices et collaborateurs de la LSRS (photo). Une grande variété de sujets a été abordés. Par exemple, nous avons fait une sorte de comparaison concernant le sujet du mariage mixte : Qu’en pensent les musulmans (d’Allemagne) et les catholiques (du Luxembourg) ? Quelles difficultés, quels défis ? Quelles tendances peut-on observer ? Une autre question posée était celle de l’autorité religieuse : L’islam pourrait-il être plus facilement intégré à l’Europe s’il disposait d’une telle autorité ? C’est une supposition qui est faite souvent.

Une autre rencontre fut réservée à une délégation de la Shoura avec le chef du culte musulman. Pour les responsables des communautés islamiques au Grand-Duché, il est évident qu’il faut beaucoup de motivation et de temps pour progresser dans la confiance, pour rassembler les communautés, pour les motiver à participer à la vie démocratique et pour établir des perspectives à longue durée. Mouez Khalfaoui s’efforce par son travail – et en particulier par la théologie musulmane – d’établir un échange et une entente entre le gouvernement et les citoyens et citoyennes musulman(e)s en Allemagne. Il va au fond de la question de savoir pourquoi certains problèmes, malentendus et préjugés (des deux côtés) existent et essaie de trouver des réponses et des solutions possibles à l’aide de la théologie. Le Pr Khalfaoui a clairement indiqué que les problèmes sociaux et religieux ne doivent être ni considérés comme des tabous, ni être simplement apaisés mais qu’il est impératif de les nommer et de les prendre au sérieux.

Sa visite m’a montré combien le dialogue entre la théologie chrétienne et la théologie musulmane peut être instructif. En tant que diplômée en sciences religieuses (Religionswissenschaftlerin) qui voit la religion plutôt d’un point de vue extérieur, la notion et la pratique de la théologie me sont encore quelque peu étrangers. Le Pr Khalfaoui a aussi assisté à deux cours, au séminaire sur l’animation biblique de toute la pastorale du Pr Laliberté et au cours d’épistémologie théologique du Pr Ehret. Ayant suivi ce dernier cours, j’estime que le dialogue interreligieux peut, voire doit aussi se faire grâce aux théologies. La comparaison des deux concepts de la théologie, l’écoute mutuelle, la découverte des points communs et des différences peuvent créer, d’une part, un espace d’échange protégé et, d’autre part, un niveau de compréhension pour « l’autre » ou « l’étranger » en tant que tel.

La visite du Pr Khalfaoui m’a fait beaucoup réfléchir. Une fois de plus, j’ai pris conscience que le dialogue interreligieux ne signifie pas nécessairement la recherche des points communs doctrinaux. Ce qu’il faut, c’est l’intérêt mutuel, l’ouverture d’esprit ainsi que l’honnêteté. Ces caractéristiques se retrouveront certainement dans la future coopération académique entre le Centre de théologie islamique (Zentrum für Islamische Theologie) de l’Université de Tübingen et la LSRS. Un premier projet a vu le jour ; ce sera un cycle de conférences « Perspectives de l’Islam. Contributions à une théologie de l’Islam – Perspektiven des Islam. Beiträge zu einer Theologie des Islam », qui aura lieu à la LSRS à partir du printemps de l’année prochaine.

Liz LAMBERT, M.A. liz.lambert lsrs.lu

Research Scientist – Luxembourg School of Religion & Society

 
LUXEMBOURG SCHOOL OF RELIGION & SOCIETY
LSRS – Centre Jean XXIII
52 rue Jules Wilhelm
L-2728 Luxembourg

Twitter
Facebook
Linkedin
© Luxembourg School of Religion & Society
certains droits réservés . Some Rights Reserved

Dateschutz . Protection des données
Ëmweltschutz . Protection de l'environnement
+352 43 60 51
office lsrs.lu