fr lb de it pt en
 
4 juin 2021

L’auteur en question

Colloque international, les 3 et 4 juin, avec la participation de Myriam Watthee-Delmotte

Au tournant des XXe et XXIe siècles, la figure de l’auteur est soumise aux vicissitudes de l’histoire littéraire, des arts et des techniques – de l’histoire tout court. Roland Barthes consacre en 1968 un article célèbre à « La mort de l’auteur », avant de donner à sa propre œuvre une dimension de plus en plus subjective et personnelle. Annoncé comme moribond, l’auteur ressurgit dans le contexte du développement de la culture de masse avant d’être réinventé par l’industrie du divertissement ou la passion du témoignage.

Associé à l’individu, voire au démiurge, l’auteur est malmené par les régimes totalitaires qui s’en méfient en le privant souvent de la liberté de création. À l’époque des réseaux sociaux, on observe une certaine perte de son aura, l’auteur est invité à devenir un locuteur comme les autres. La sociologie a bien montré ce jeu entre nécessaire singularité de l’auteur et volonté d’ancrer sa voix dans l’espace commun. Condamné au profit du lecteur ou réhabilité comme créateur qui ménage sa postérité, bénéficiant d’un droit spécifique ou menacé de le perdre sur Internet, usant du stylo ou du clavier d’ordinateur, enfermé dans la solitude ou adepte des écritures collectives, l’auteur ne cesse de se métamorphoser, toujours sur le point de disparaître, ressurgissant sous de nouvelles formes liées à l’évolution de la technologie et de l’humanisme.

Cette manifestation scientifique vise à interroger aussi les rapports complexes entre les intermédiaires, tels que l’éditeur, le traducteur. Ce colloque sera l’occasion de proposer une réflexion sur la figure de l’auteur en Europe de nos jours. Pour mener à bien cette réflexion, nous nous proposons de décliner différentes formes qui viennent irradier ce portrait de l’auteur protéiforme en trois grandes parties : l’auteur fragilisé ou incertain, l’auteur médiateur, passeur, traducteur, et enfin l’auteur engagé, interdit.

Le colloque « L’auteur en question » fait suite à celui organisé en 2017 par Joanna Nowicki et Axel Boursier « La littérature pour quoi faire ? » qui a donné lieu à une publication parue en 2018 aux éditions du Cerf, À quoi sert la littérature ?

Programme

Jeudi, 3 juin 2021

Conférence inaugurale par Claude Coste  : La mort de l’auteur est-elle à prendre au sérieux ?

  • Autoportrait de l’auteur en révolutionnaire
  • Portrait de l’auteur à travers la vérité, la ction et la désinformation
  • Journaux intimes posthumes, gure de l’auteur canonique en Europe Centrale
  • Sofia Behrs, épouse Tolstoï (1844-1919) : devenir soi par l’écriture, devenir écrivain ?
  • Vers un auteur collectif ? Les collaborations surréalistes
  • Dans l’intimité de Lagarce
  • L’influence interactive entre éditeur et auteur : l’exemple du « Nouvel Attila »
  • Le métier influe-t-il sur l’activité de romancier, sur l’écriture ou le processus de création ? Quelle attitude à l’égard des autres auteurs ?
  • Médiation éditoriale et pratiques du marché aujourd’hui

Vendredi, 4 juin 2021

  • L’auteur reporter, le voyage à Hollywood dans la littérature européenne
  • La figure du poète passeur
  • Auteurs à bas bruit. La paronomase comme vecteur du babil et de la parole infrasonique
  • L’auteur témoin inconfortable

Table ronde : « Quand le commentateur devient auteur »

Discutant : Axel Boursier
Avec Roselyne Chenu, Myriam Watthee-Delmotte, Maxime Lejeune, David Rochefort

  • Lecture de textes et animation par les étudiants du Master Ingénierie éditoriale et communication.

Conférence de clôture par Alexandre Gefen

  • La question de l’auteur aujourd’hui
Invitation – programme complet et détaillé
 
LUXEMBOURG SCHOOL OF RELIGION & SOCIETY
LSRS – Centre Jean XXIII
52 rue Jules Wilhelm
L-2728 Luxembourg

Twitter
Facebook
Linkedin
© Luxembourg School of Religion & Society
certains droits réservés . Some Rights Reserved

Dateschutz . Protection des données
Ëmweltschutz . Protection de l'environnement
+352 43 60 51
office lsrs.lu