fr lb de it pt en
 
8 mars 2019

Pour que la mort n’ait pas le dernier mot : la littérature – Dépasser la mort. L’agir de la littérature

Conférence et présentation du livre de Myriam Watthee-Delmotte

Sous le haut patronage de l’Ambassadeur de Belgique

Pour que la mort n’ait pas le dernier mot : la littérature 

La conférence donnée par Myriam Watthee-Delmotte – avec une réponse par Sylvie Freyermuth – aura lieu le 12 avril 2019 à 18h30 à la Galerie Simoncini, 6, rue Notre-Dame, L-2240 Luxembourg.

C’est grâce aux mots que l’on cesse d’être seul face à la mort. Mais d’abord, ils manquent : quand la mort s’abat, elle abasourdit, elle frappe de mutité. C’est alors que les écrivains peuvent venir en aide et répondre au besoin de faire sens pour que quelque chose soit sauvé du gouffre. Face à la tombe, la littérature donne aux endeuillés une voix et le sentiment d’une communauté. Elle est ainsi au cœur de ce qui constitue le propre de l’homme, seul être vivant à honorer ses morts.

En des temps où la mort de masse et lointaine est omniprésente et banalisée au quotidien, tandis que la mortalité des proches et de soi est tenue à distance, la littérature prend en charge des fonctions rituelles fondamentales dans la gestion du deuil. On verra comment elle agit sur le lecteur et assume des fonctions sociétales que ne peuvent pas couvrir les institutions politiques et les médias.

Dépasser la mort. L’agir de la littérature

La présentation du livre, entretien et discussion avec l’auteure Myriam Watthee-Delmotte – et la participation de Jean Ehret – aura lieu le 13 avril 2019 à 11h00 à la Librairie Alinéa, 5, rue Beaumont, L-1219 Luxembourg

Comment en vient-on à rédiger un livre sur la mort ? Qu’attend-on d’une telle entreprise ? Quelles sont les expériences que l’on a en abordant les textes ou bien les lecteurs ? Quelles sont les difficultés, les résistances que l’on rencontre dans le travail d’écriture ? Dans quel sens faut-il être « croyant » pour que la lecture exerce son pouvoir ? Qu’apporte la littérature d’autre, de complémentaire à la religion, au sport ? Voilà quelques questions que l’on abordera lors de l’entretien.

Cette rencontre avec Myriam Watthee-Delmotte permettra aux lectrices et lecteurs non seulement de découvrir un processus de création mais il y aura la possibilité d’engager un échange vivant avec l’auteure.

Elle sera aussi disponible pour dédicacer son ouvrage.

Myriam Watthee-Delmotte, de l’Académie royale de Belgique, est Directrice de recherches du Fonds National de la Recherche Scientifique et professeur de littérature à l’Université catholique de Louvain, spécialisée dans le domaine français de la fin du XIXe siècle à nos jours. Ses recherches portent sur la littérature comme rite (cf. Littérature et ritualité, Prix Emile Vossaert 2010).

Son essai Dépasser la mort. L’agir de la littérature vient de paraître en janvier 2019 chez Actes Sud.

Sylvie Freyermuth est professeure de langue et littérature françaises à l’Université du Luxembourg. Spécialiste des XXe et XXIe siècles, elle s’intéresse notamment aux questions de cohérence textuelle et à l’inscription, dans la littérature, des questions sociales, politiques et économiques. Actuellement, elle s’attache également à l’étude de la place de la spiritualité dans l’œuvre de Jean Rouaud.

Jean Ehret, directeur de la LSRS, membre de la Section des Sciences morales et politiques de l’Institut grand-ducal, travaille e. a. sur les rapports entre littérature(s) contemporaine(s) et spiritualité(s).

Org. : Université du Luxembourg, Galerie Simoncini, Librairie Alinéa, LSRS

Entrée libre

Invitation à la conférence
PDF 196.8 ko, 11 mars 2019
Invitation à la présentation du livre
PDF 209.2 ko, 11 mars 2019
Invitation (A5)
PDF 340.1 ko, 11 mars 2019
 
LUXEMBOURG SCHOOL OF RELIGION & SOCIETY
LSRS – Centre Jean XXIII
52 rue Jules Wilhelm
L-2728 Luxembourg
© Luxembourg School of Religion & Society
certains droits réservés . Some Rights Reserved

Dateschutz . Protection des données
Ëmweltschutz . Protection de l'environnement
+352 43 60 51
office lsrs.lu